La Vérité 9

Publié le par GAZA

Auschwitz: Technique and Operation of the Gas Chambers
Paru à New York en 1989, publié par la Beate Klarsfeld Foundation, 564 p. (30 x 45 cm) avec de nombreuses illustrations. Traduit en anglais par Peter Moss. L'original français reste inédit. Site extérieur.

Ce livre, qui n'a jamais été diffusé en librairie, est une manière de chef d'oeuvre : Appuyé par d'énormes ressources procurées par les riches Klarsfeld, très versés dans l'extortion de fonds, l'auteur, qui a "fréquenté" les révisionnistes français, passe toute la documentation alors disponible au crible pour chercher les "preuves" de l'utilisation homicide des pièces qui ont reçu, après la guerre, le nom de "chambres à gaz". L'exercice est pesant mais il tâche d'être exhaustif. A la fin, Pressac n'a pas trouvé une seule preuve, concluante. Il a trouvé des "indices". Un tas d'indices. Mais de preuve, macache. Les antirévisionnistes furieux, à la Klarsfeld, ont longtemps crié victoire après la parution de cet opus incertum. Mazal, dans sa préface, dit bien que Pressac proclame avoir trouvé "39 indices criminels" mais lui, il préfère y voir "une preuve définitive de l'usage de gaz poison pour assassiner les juifs". Il insiste: "Il n'y a pas de doute". Ce qui prouve qu'il n'a pas lu ou pas compris le livre qu'il met en ligne et que nous avons étudié de près. Après les démontages des révisionnistes, en particulier, le petit ouvrage de Robert Faurisson, Réponse à Jean-Claude Pressac, les ennemis du révisionnisme ont cessé de chanter les louanges de Pressac et ont commencé à lui battre froid. Pressac qui savait bien, lui, qu'il ne disposait d'aucune preuve, croyait de son devoir de faire baisser les chiffres de l'extermination présumée qui, évidemment, dans ces conditions, cessait d'être, au sens propre, une "ex-termination".

Nous avions commencé, il y a longtemps, à numériser cet énorme bazar. Et puis le temps a manqué, nous avons été pris par d'autres besognes. Et voilà tout soudain que des antirévisionnistes professionnels menés par Henry Mazal, aux Etats-Unis, qui disposent de subventions illimitées, a réalisé une numérisation complète. Malheureusement, il a choisi un mode de présentation en "page par page" qui est absolument contraire à ce que demande le chercheur qui veut pouvoir circuler dans le texte et tous ses documents. La consultation demande un grand gaspillage d'énergie. Non seulement, ces gens montrent leur absence dez familiarité avec le travail de recherche, mais en outre ils croient nous assommer avec ce pavé de l'ours. Nous recommendons au contraire à nos lecteurs d'aller enfin voir cet ouvrage, difficile à consulter, même dans les grandes bibliothèques, pour voir comment les antirévisionnistes ont perdu cette gigantesque bataille, il y a quinze ans. Pressac est mort, maintenant, d'un accident nosocomial. Les gens qui avaient soutenu son entreprise s'en sont détournés. Au moment où les ennemis du révisionnisme font une croix sur Pressac, ce sont les idiots d'Américains qui le ressortent et le mettent en ligne. Les autres, les acharnés, les vaincus, ne comptent plus que sur la répression policière pour imposer leurs vues à tout le monde.

Voici ce que l'auteur dit de lui-même en page 537 (retraduction): «Je ne suis pas juif et j'ai été pendant un temps "révisionniste". Après avoir lu ce livre, certains penseront sans doute que je le suis toujours. C'est très possible et je ne leur en veux pas. La distinction entre ces deux écoles farouchement opposées, les "exterminationnistes" et les "révisionistes" perd toute pertinence quand on atteint un certain seuil dans la connaissance de l'ancien camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau. J'ai passé ce point de non-retour.»

I am not a Jew and I was at one time a "revisionist". After reading this book, some will no doubt think that I still am one. This is quite possible and I bear them no grudge. The distinction between these two fiercely opposed schools, the "exterminationists" and the "revisionists", becomes meaningless once a certain threshold of knowledge about the former Auschwitz-Birkenau concentration camp has been reached. I have passed this point of no return. 

<http://veritas3.holocaust-history.org/auschwitz/pressac/technique-and-operation >

This useful and enlightening work by French pharmacist Jean-Claude Pressac is an ambitious defense of the Auschwitz extermination story against growing criticism from Holocaust revisionists. The author and the publishers -- "Nazi hunters" Beate and Serge Klarsfeld -- realize very clearly that Holocaust revisionism is not some temporary or frivolous phenomenon, but is a serious and formidable challenge that has already found many thoughtful adherents. This book is being promoted by the publishers as "a scientific rebuttal of those who deny the gas chambers."

Pressac's book is not easy to read. His writing is disorganized, needlessly convoluted and frequently unclear. It is often necessary to consult passages from widely divergent pages to understand this or that point he is trying to make. But perhaps we should be grateful for this confusion, because if Pressac were a clear and logical writer, the Klarsfelds might well have refused to publish his book. (Mark Weber)

 

La Tragédie d'Oradour
Texte entièrement inédit, rédigé vers fin 1997.
<pdf> photos du dactylogramme, 69 p. 31,5 M


Analyse serrée des événements, par un ancien du Prytanée militaire, et relecture des faits à la lumière des travaux de Reynouard. Pressac propose une explication différente, mais tout aussi hypothétique que celle de Reynouard. Il montre en tout cas qu'il est possible de débattre sans avoir à se débattre avec les poussiéreux gardiens de la Mémémoire.

ATTENTION AU CHARGEMENT: Il peut arriver que ce fichier ne s'ouvre pas normalement. Ouvrez le lecteur de PDF d'abord et ouvrez le document ensuite à partir du lecteur.

 

PREZIOSI Giovanni

Giudaismo Bolscevismo Plutocrazia Massoneria
Milano, Mondadori, 1941, <pdf> pag. 254, 2,1M

Da quando nel luglio del 1912 durante la guerra italo-turca, utilizzando la documentazione di H. S. Spencer, corrispondente di guerra del New York Herald, contribuii a far sapere agli italiani che l'Italia non si stava battendo con la Turchia, ma con i grandi banchieri ebrei di tre continenti guidati da Sir Ernest Cassel e dalla sua banca ebraico-inglese, fui additato dagli ebrei e dai loro amici come il creatore dell'antisemitismo in Italia. Non si voleva che si dicesse che tutta la campagna mondiale di diffamazione contro l'Italia era opera degli ebrei d'Inghilterra inventori delle atrocità dei soldati italiani contro i turchi. Non si voleva sapere che Luciano Wolf direttore del Graphic e del Daily Graphic aveva offerto gratuitamente a tutti i giornali del mondo i suoi articoli contro l'Italia in guerra e che i nostri denigratori nel mondo erano gli ebrei Lord Burnham (Joannes Moses Levi) col Daily Telegraph, Mr. Blumenthal col Daily Espress, Rothstein col Daily News, Alfred Mond con la Westminster Gazette, Lady Mond con la English Review, Bartlett con la Reuter Agency.
Gli italiani non amavano comprendere il vero valore di quelle rivelazioni. Lo compresero invece gli ebrei che mi additarono all'odio come creatore dell'antisemitismo italiano.

Un fasciste, un authentique fasciste !!! Pour une fois qu'on en tient un, un vrai de vrai, estampillé ! On dit même de lui, prêtre défroqué, fort cultivé, devenu journaliste directeur d'un important magazine, La vita italiana, qu'il est l'inventeur de l'antisémistime en Italie. C'est lui qui a publié dans son pays les fameux Protocoles. Il expose tout en long sa vision des choses et on comprend peu à peu pourquoi les fascistes se sont fait dérouiller. Ils ne comprenaient pas tout ce qui se passait dans l'environnement international. Certes Preziosi n'est pas Mussolini, mais leurs erreurs de jugement les ont obligés à se jeter dans les bras du bon oncle germanique, et à couler avec lui. Reste que l'Italie a eu 20 ans de gouvernement centralisateur, intégrateur et que depuis 1945, gouvernée en sous-main par les Américains, elle cherche encore, sans le trouver, un régime qui allierait efficacité et honnêteté et travaillerait pour le bien public...

 

RAGNEDA Massimo

Il Sacrificio
Colibri Edizioni, Milano, 2004. <pdf> 113 p.

"Il mondo si divide in tre categorie di persone: un piccolissimo numero che fa produrre gli avvenimenti; un gruppo un po' più importante che veglia alla loro esecuzione e assiste al loro compimento, e infine una vasta maggioranza che giammai saprà ciò che in realtà è accaduto".
(Nicholas Murray Butler membro del Council on Foreign Relations (CFR) e capo del British Israel).
Sappiamo per certo che la terza categoria di persone siamo noi, opinione pubblica, spettatori impauriti, visto che giammai sapremo ciò che in realtà è accaduto. Ci è stato ripetutamente detto qual è quel piccolissimo numero di persone che ha prodotto l'avvenimento "11 settembre". Sono stati frettolosamente identificati come integralisti islamici, nonostante alcune delle 19 persone identificate dall'FBI come terroristi kamikaze siano tuttora in vita. Quello che non sappiamo è chi si celi dietro a quel gruppo, un po' più importante, che ha vegliato alla esecuzione ed ha assistito al compimento dell'attentato.
I piani di invasione dell'Afganistan, così come quelli dell'Iraq, erano già pronti prima dell'11 settembre. Quegli attentati hanno accelerato i tempi o hanno costituito il pretesto per scatenare l'offensiva militare? A chi hanno giovato quelle vittime? A chi serve questo stato di angoscia e paura? Chi ne ha tratto vantaggio da quel sacrificio di vittime ?

 

RAPIN Nicolas, sous la direction de, avec Pierre Le Roy, Pierre Pithou, Florent Chrétien, Jean Passerat et Jacques Gillot

L'Éclosion révisionniste. Le Droit de l'historiographie. De la négation à l'explication de la chambre à gaz d'Auschwitz.

Vol. I -- Le Procès (1978-1983)
(pdf - 1,2 M)

Vol. II -- Les travaux de 1984
(pdf - 1,5 M)

De nos archives poussiéreuses, nous sortons un manuscrit remarquable. Il est daté de 1984. A cette époque-là, une équipe de philosophes et de praticiens des sciences humaines assistait la Vieille Taupe pour essayer de prendre la mesure des conséquences qu'allait avoir, dans ces domaines, le surgissement de l'Affaire Faurisson. Nous avons d'ailleurs donné à cet ensemble de réflexions le titre suivant: L'Éclosion révisionniste.

 

LE RAPPORT ROUSSO « Commission sur le racisme et le négationnisme à l'université Jean-Moulin Lyon III »
pdf - 263 p. Octobre 2004. 4,8 M.


RAPPORT SUR LE NÉGATIONNISME ET LE RACISME À L'UNIVERSITÉ LYON 3
(juin 2002) pdf - 39 p. - 200 k

 

RASSINIER Paul

Le Mensonge d'Ulysse
(pdf - 640 K)

1950: le témoignage qui lança la polémique sur le véritable traitement des déportés dans les camps: Rassinier y convainc de mensonges les auteurs de témoignages et accuse les communistes d'avoir dirigé les camps, y imposant leur ordre et faisant règner la terreur sur les déportés; il écarte les témoignages sur les chambres à gaz en affirmant que s'il y en eut, elles furent peu nombreuses et invite à étudier l'archéologie des camps pour en tirer des faits qui viendront se substituer à tous ces témoignages sans fondements. L'ouvrage fit l'objet de poursuites judiciaires et, condamné dans un premier temps, fut finalement totalement blanchi par la Cour de Cassation en 1955.

#

English : Debunking the Genocide Myth
(pdf - 2 M)

Italiano : La Menzogna d'Ulisse
(ZIP - 375 K)

Español : La Mentira d'Ulises
(pdf - 1,3 M) Barcelona, Ediciones Acervo, 1961, Trad. Bernardo Gil Mugarza. Les éditions Acervo appartenaient à José Antonio Llorens-Borras, ancien combattant de la Division Azul.

El primer libro testimonial auténtico sobre la verdad de los campos de concentración.
¿Quién es Paul Rassinier? Nació en 1906 y murió en 1967. Está considerado como el primer historiador revisionista, al ser también el primero que pone en tela de juicio la propaganda de los vencedores. Ingresó en el Partido Comunista Francés en 1922, pero a causa de sus posiciones de extrema izquierda fue excluido del mismo en 1932. Su izquierdismo militante lo llevó a ingresar en la Sección Francesa de la Internacional Obrera (SFIO), para tomar parte en el movimiento animado por Marceau Pivert. Era pacifista y sin embargo fue de los primeros en integrarse en la Resistencia francesa. A causa de sus acciones en la organización terrorista fue detenido por la policía alemana en octubre de 1943 y deportado a Buchenwald y Dora. De allí salió inválido y dedicó el resto de su vida a defender la verdad -que él conoció en persona- sobre la mitología de los campos de concentración, y en particular sobre las denominadas "cámaras de gas". Al aparecer en 1951 su libro La mentira de Ulises fue celebrado por la Internacional Obrera, pero al año siguiente le valió ser excluido de la misma.

Réédition, 2005, 320 p. Ediciones Ojeda, Barcelona, qui vient d'être perquisitionnée (11 avril 2006) par les Mossos d'esquadra, la police politique de la Généralité de Catalogne, qui montre ainsi qu'elle a parfaitement assimilé les principes de la démocratie. Les exemplaires du stock ont été saisis.

Deutsch: Die Lüge des Odysseus
(pdf - 430 K)

Bereits im Alter von 16 Jahren wurde er 1922 in die Kommunistische Partei Frankreichs aufgenommen, entwickelte aber sehr bald seine Doktrin eines vollkommenen Pazifismus und eines nicht auf Verstaatlichung gerichteten Sozialismus. Damit tritt er in Opposition zur kommunistischen Linie und wird von der Partei ausgeschlossen. Im Jahre 1934 in die Sozialistische Partei (SFIO) eingetreten, wird er an die Spitze dos Bezirkes Belfort gestellt. Von dem Beginn der Besetzung Frankreichs durch die deutsche Wehrmacht an gehört Paul Rassinier als einer der Gründer der Organisation "Libe Nord" der Widerstandsbewegung an und ist darum bemüht, in diese den Gedanken des Verzichts auf Gewaltanwendung zu tragen. Gleichzeitig wird er von der Gestapo verhaftet und nach Buchenwald verschickt. Bei Kriegsende befindet er sich im Konzentrationslager Dora.
Nach der Heimkehr tritt er, 100% Invalide, wieder an die Spitze des Bezirkes Belfort der Sozialistischen Partei und wird mit der Anerkennungsmedaille in Gold und der höchsten Dekoration der Widerstandsbewegung (Rosette in Hochrot - die er nicht trägt) ausgezeichnet.
Nahezu sechs Jahre lang mußte Rassinier seine Angaben, besonders die in "Die Lüge des Odysseus", vor mehreren Instanzen der französischen Gerichtsbarkeit - auf Klagen der verschiedenen Organisationen der Widerstandskämpfer - solange vertreten und die Beweise für die Richtigkeit bieten, bis die Strafkammer des Kassationshofes als die oberste Instanz alle früheren Urteile aufhob und ihn freisprach.

#

Magyar: Odüsszeusz hazugsaga
<pdf> 1,1 M 146 p.

Romanesc : Minciuna lui Ulise
(pdf - 350 K)


Ulysse trahi par les siens
(pdf - 310 K)

1961: réflexions de Rassinier suscitées par les réactions au Mensonge d'Ulysse , augmentées d'autres textes (les comptes rendus du procès de Francfort et la lettre à Kogon publiées par La Vieille Taupe dans son édition). Le livre contient notamment la conférence "Vérité historique ou vérité politique?" que Rassinier fit en Allemagne au printemps de 1960 et qui amena Broszat à publier sa lettre dans Die Zeit. (c'est ce titre que reprit S. Thion dans son livre de 1980, revendiquant ainsi directement la filiation avec Rassinier).

Deutsch: Was nun, OdySSeus ? Zur Bewältigung der Vergangenheit
1960, 104 S. (pdf - 310 K)

Akademische Fürsprecher des revisionistischen Ansatzes traten zuerst im Ausland an die Öffentlichkeit. Zu nennen sind dabei z.B. die Franzosen Rassinier und Bardeche. Prof.Paul Rassinier, der als Wissenschaftler und mit Hinweis auf seine Haft im KZ Dora im doppelten Sinne besondere Reputation genoß, begann mit seinen Veröffentlichungen "Die Lüge des Odysseus" und "Was nun Odysseus?" KZ und Judenvernichtung in Frage zu stellen, während der Literaturhistoriker Maurice Bardeche schon 1950 in seinem Band "Die Politik der Zerstörung" die Verantwortung des deutschen Faschismus für Krieg und Verbrechen gegen die Menschlichkeit zu relativieren versuchte. Auch faschismusfreundliche amerikanische Historiker arbeiteten an einer Entlastung des deutschen Faschismus für seine Kriegspolitik. Basil Henry Liddell-Hart ("Die wahren Ursachen des Krieges", 1946) und Harry Elmar Barnes ("Perpetual War for Perpetual Peace", 1953) gehörten zu ihnen. Sie wurden jedoch vorerst nur in der faschistischen Szene rezipiert.

Le véritable procès Eichmann (pdf - 620 K)

1ère édition, Paris, Les Sept Couleurs,1962, 2e édition, Paris, La Vieille Taupe, 1983 (c'est cette deuxième édition que nous reproduisons).

Deutsch: Was ist Wahrheit? oder die unbelehrbaren Sieger
(pdf - 600 K)

Der französische Historiker Prof. Dr. Paul Rassinier, Sozialist, Widerstandskämpfer und einstiger KZ-Insasse von Buchenwald: "Wenn aber die Anfänge des Krieges von 1939-1945 tatsächlich im Versailler Vertrag liegen - wer wird dann leugnen, daß die Frage nach der Verantwortlichkeit erneut zu prüfen ist und daß die dreizehn Prozesse in Nürnberg ... neu aufgerollt werden müssen?" (Was ist Wahrheit oder Die unbelehrbaren Sieger, 1963, S. 204).

Español: La Verdad sobre el processo Eichmann
(pdf - 580 K)

Comencé, pues, por el hecho histórico respecto al cual, por aberlo vivido, me consideraba mejor informado: el fenómeno de los campos de concentración. Como estaba en un primer plano de la actualidad y todas las discusiones públicas se referían a él, se me perdonará si llegué a pensar que nunca se presentaría una occasión más favorable. «La mentira de Ulises» fue pues mi primer acto de fidelidad a los principios de la izquierda de 1919. Con diez años de intervalo, «Ulysse trahi
par les siens
», que es su complemento, fue el segundo.
Ese es el tercero. Después del análisis, la síntesis que tíende a volver a colocar el fenómeno de los campos de concentración en su contexto histórico que es la guerra de 1939-45. Si he estimado que este contexto no podría ser mejor definido que con una comparación entre lo que fue la materia de los trece proces de Nuremberg -- sin olvidar el catorceavo que se ha celebrado en Jerusalén -- y el Tratado de Versalles, es porque los juicios fragmentados son para mí los más seguros.

English: The Real Eichmann Trial, or the Incorrigible Victors
(pdf - 500 K)

Le Drame des juifs européens (pdf - 510 K)

Paris, 1964, livre qui réfute de fond en comble le pamphlet de Hilberg, The Destruction of the European Jews, 1961, dont la troisième édition vient de sortir aux Etats-Unis. Hilberg ignore les critiques, c'est plus sûr.

English: Debunking the Genocide Myth
<pdf> 2 M

Deutsch: Der Drama der Juden Europas - Eine technische Studie
<pdf> Hans Pfeiffer Verlag, Hanovre, 1965. Traduction de Le Drame des juifs européens en allemand par la princesse Marie-Adelaïde Reuss-zur Lippe. <pdf> 305 p. 1,5M

C'est le dernier dans la série des Rassinier. Ce livre, bourré de petites erreurs, a fait l'objet d'un toilettage extrêmement minutieux. Il reluit comme un sou neuf.
C'est le livre qu'a trouvé en arrivant en Allemagne, en 1965, le pas-encore célèbre et désormais trépassé Raul Hilberg. Non sans surprise, puisque Rassinier était le premier à le critiquer en Europe. "Il était publié par un éditeur d'extrême-droite", dit-il, ce qui était vrai. (Quel autre ?) Alors il ne l'a pas lu. C'est dommage parce que tout sa sophistique y était retournée comme une peau de lapin. Chapitre 1 : Herr Raul Hilberg, seine Theorie und seine Verfahrensweise. Hilberg, par bêtise, a raté l'occasion de devenir un véritable historien. Il n'a rien compris à ce qu'il a compilé avec tant de soins pendant 20 ans. Le rayon d'intelligence émanant de Rassinier ne l'a pas touché. Le livre du malheureux Raul subit d'ores et déjà le sort des mammouths: il ne tient debout que par son poids mais il s'enlise peu à peu, irrémédiablement.

Italiano: Il Dramma degli Ebrei
Roma, Edizioni Europa, 1967, (ZIP - 220 K)

Español : El drama de los Judios europeos
<pdf> 158 p. 1 M

Este libro estaba desaparecido. La edición de Barcelona, de 1976, estaba agotada desde hacía mucho tiempo. Algunos años más tarde, en Buenos Aires, se fotocopiaron algunos ejemplares. Un enviado especial de AAARGH estaba revisando los estantes de una vieja librería en Santa Fe y se topó con una de ellas, de grueso lomo negro. La hemos
escaneado y aquí la presentamos a los amigos e innumerables lectores del Cono sur, que nos pedían este excepcional documentos desde antes. Damos las gracias a todos los que participaron en la fabricación y supervivencia de este libro.

L'Opération Vicaire - Le rôle de Pie XII devant l'histoire
Paris, La Table ronde, 1965, 129 p. <pdf > 420 K

Le livre qui rétablit la vérité sur l'attitude du pape devant la guerre qu'il a tout fait pour éviter et contre laquelle il a lutté pendant toute sa durée; sa naziphilie est un mythe inventé de toutes pièces par des ignorants fanatiques et il n'a pas plus promu de paix séparée destinée à garantir la victoire au moins partielle de l'Axe qu'il n'a fermé les yeux sur des crimes allemands que personne ne connaissait et dont beaucoup n'ont été découverts que par la tournure littéraire de l'abbé Renard ou la licencia poetica de Rudolf Vrba. Accessoirement, Rassinier reprend ici la critique du « témoignage » de Gerstein qu'il avait déjà faite dansLe Drame des juifs européens.

Deutsch Operation "Stellvertreter" Huldigung eines Ungläubigen.
<pdf> 725 K 243 S. Damm Verlag, München

Das umstrittene Drama Der Stellvertreter von Rolf Hochhuth behandelt den erfolglosen Versuch des SS-Offiziers Kurt Gerstein, mit Unterstützung des (fiktiven) Jesuitenpaters Riccardo Fontana den damaligen Papst Pius XII. zu einem öffentlichen Protest gegen die Judenvernichtung zu veranlassen. Als detaillierte Augenzeugenberichte Kurt Gersteins aus den Konzentrationslagern zunächst beim päpstlichen Nuntius in Berlin, dann im Vatikan selbst die erhoffte Resonanz verfehlen, lässt Riccardo Fontana sich in einem Akt existenziellen Protests als "Stellvertreter" eines Papstes, der sich seiner historischen Verantwortung entzieht, zusammen mit den Juden Roms nach Auschwitz deportieren.
Die zentralen Vorwürfe gegen die Haltung Pius XII., in denen Riccardo Fontanas Entschluss zum Martyrium manifest werden, lauten (IV. Akt): "Gott soll die Kirche nicht verderben, nur weil ein Papst sich seinem Ruf entzieht." und "Ein Stellvertreter Christi, der das vor Augen hat und dennoch schweigt, ein solcher Papst ist ein Verbrecher.".
Beträchtliches Konfliktpotential bezieht Hochhuths Werk sowohl aus seinen kontroversen Thesen, darunter die Brandmarkung des ökonomischen und antikommunistischen Kalküls des Papstes sowie die Übertragung der päpstlichen Stellvertreterfunktion auf den Märtyrer Riccardo Fontana, als auch aus der historischen Authentizität, die der Autor durch seine mehr oder weniger ausgiebige Recherchetätigkeit und die Darstellung von Personen der Zeitgeschichte beansprucht. Der Autor indes hat verschiedentlich eingeräumt, die wirkliche Verantwortung Pius XII. nie exakt recherchiert zu haben (Quelle: Paul Rassinier. Operation Stellvertreter. Huldigung eines Ungläubigen. München 1966, S. 11).

Español: Operacion "Vicario"
<pdf> 900 K

Italiano : L'operazione « Vicario » Il ruolo di Pio XII davanti alla storia
a cura di Andrea Carancini
<pdf> 98 p. 1 M. Totalemente inedito in italiano.

La lobby ebraica ha sempre tentato di gettare fango sulla figura dell'ultimo vero papa: Pio XII. Il libro che vi presentiamo fa giustizia di tutte le infami menzogne inventate dalla mafia culturale giudaica, contro un uomo che ottenne perfino la conversione del rabbino capo di Roma, Eugenio Zolli, e questo a guerra finita...

 

Les Responsables de la seconde guerre mondiale
<pdf> 600 K

1967. Dans son dernier livre, Rassinier élargit sa réflexion et atteint l'apogée de son oeuvre d'historien et de militant à la fois: jeter les bases d'une compréhension de la politique internationale responsable de la seconde guerre mondiale. A lire absolument.

Deutsch: Die Jahrhundert-Provokation. Wie Deutschland in den zweiten Weltkrieg getrieben wurde
Mit einem Nachwort von David Irving.
Grabert Verlag, Tübingen, 1989, 368 S. <pdf> 1,8 M

Fünfzig Jahre nach Kriegsbeginn hat sich manches in der Ansicht über den Zweiten Weltkrieg und seine Ursachen gegenüber früher geändert. Revisionistische Anschauungen gewinnen in der Wissenschaft immer mehr an Boden. Der französische Historiker Paul Rassinier, selbst Buchenwaldhäftling im Krieg, gibt hier einen leicht lesbaren, aber dennoch umfassenden, mit vielen Zitaten belegten und mit ausführlichen Anmerkungen abgesicherten Überblick über die Frage nach der Schuld am Zweiten Weltkrieg. Er geht von den harten Versailler Bedingungen aus und schildert anschaulich die ganze Entwicklung in der Weimarer Zeit und im Dritten Reich bis Herbst 1939. Besonders für die Nachgeborenen liegt hier eine hervorragende, sachliche Darstellung vor, wie es damals wirklich war, was im Hintergrund geschah und welche Triebkräfte wirkten.

Le Discours de la dernière chance
La Voix de la Paix, 1953, 144 p. <pdf >-400 K

Réflexions sur l'avenir du monde dans la perspective de l'analyse des bouleversements économiques récents et à venir. Tout était déjà en place en 1953... [Édité par les Éditions La Voie de la paix, fondées et dirigées par le « pacifiste intégral » Bauchet, dans le Calvados]

L'Équivoque révolutionnaire - Essai
Défense de l'Homme, 1961, 74 p. (pdf - 680 K)

1960: Rassinier examine quelques catégories élémentaires de la pensée contemporaine (métaphysique, dialectique, révolution), en critique radicalement l'usage avant d'appliquer les résultats de sa critique à l'insurrection hongroise de 1956 qu'il est difficilement justifiable de qualifier "révolution", quelque respect que l'on ait pour les acteurs et les victimes de cette rébellion. Ça ne plaira pas à tout le monde, on peut très bien ne pas être d'accord avec ce vieux révolutionnaire aguerri, mais il mérite qu'on le lise avec attention. On comprendra mieux les positions politiques d'un auteur si calomnié.

Le Parlement aux mains des banques
Revue Contre-Courant, 1955, 76 p. (pdf - 700 K)

A partir du cas de Mendès-France, Rassinier se penche sur les rapports étroits entre la grande banque et la politique, la première définissant la seconde selon les variations de ses intérêts. Il s'agit d'un recueil d'articles parus en grande partie dans la revue Défense de l'Homme et publié en volume par la revue Contre-Courant, en 1956.

Candasse ou le Huitième Péché Capital -- Histoire d'Outre-Temps
L'amitié par le livre, 1955, 132 p. (pdf - 400 K)

Autobiographie, sous forme de fable, publiée en 1955: enfin le point de vue de Rassinier sur lui-même, au lieu des insultes sûres de l'impunité de l'immonde Fresco et de l'ignare Brayard.

Articles parus dans Le Travailleur

Les articles parus avant la guerre: les activités militantes de Rassinier datent de sa jeunesse (cf. son autobiographie Candasse). Secrétaire de la cellule communiste du Rayon de Belfort, sa région d'origine, il est exclu du PCF en avril 1932 et continue néanmoins à participer sans relâche aux actions, aux discussions et aux publications des mouvements les plus à gauche (qu'on appellera plus tard "non-conformistes", dont les héritiers furent l'ultra-gauche, à laquelle se rattache l'AAARGH). Il appelle inlassablement à la lutte contre l'oppression du prolétariat, le pouvoir de la bourgeoisie, notamment, pendant les années trente, à la lutte, y compris armée, contre le fascisme. Après son exclusion du Parti, il est l'un des principaux rédacteurs de la feuille hebdomadaire locale Le Travailleur (à laquelle Boris Souvarine contribua lui ausi) où il expose ses idées. Nous avons pu nous procurer certains de ses articles et nous y avons joint l'article de L'Humanité qui annonce l'exclusion de Rassinier du PCF, le 9 avril 1932. (pdf- 240 K)

Voir aussi PLANTIN, Jean.

RATAJZAK Dariusz

Tematy Niebezpieczne
<pdf> Po Polsku+English, Opole, 1999, 117 p., 2 M.

"Thèmes dangereux". En tirant à 320 exemplaires de son petit recueil d'articles, dans sa ville de province en Pologne, l'auteur savait qu'il allait mettre le feu aux poudres. En effet, les sommets de l'Etat et de l'Eglise allaient le chasser de son université à coups de massue. Pour nourrir ses enfants, il s'est fait gardien de nuit. Mais il n'a pas retranché un mot de ses exposés. Ce frêle bonhomme et un grand homme. En polonais; annexes en anglais.

 

RAVITZKY Aviezer

"The Revealed End": Messianic Religious Zionism
<pdf> 94 p. 900K

C'est une analyse (favorable, évidemment) du "kookisme", c'est-à-dire d'un courant - religieux - très important du sionisme qui anime l'entreprise de colonisation des Territoires, parfois appelé Cisjordanie. Kook (père et fils) ont été les inspirateurs du Goush Emounim, sorte de nazisme à l'israélienne, ardent défenseur du Lebensraum. Ils ont fabriqué le moteur idélogique du sionisme religieux, qui a toujours coexisté avec le sionisme laïc, plus connu et plus visible, avec l'excuse du "messianisme" (le messie n'étant pas incarné dans un homme mais dans l'Etat devenu une véritable idole). Comment débarrasser la terre de ces monstres sanguinaires ? Le poteau, on ne voit que ça...

The nationalist ideology of Rabbi Kook and his followers views the history of Zionism as an inevitable and decidedly messianic process, leading to the realization of prophetic predictions: "the State of Israel as the fulfillment of the biblical vision of redemption." Messianism is no longer to be seen as the antithesis of concrete reality. It is no longer merely a critique of what is, nor is it addressed only to the future. Rather, messianic redemption springs from present events; it is embodied and realized in them."Our reality is one of teshuvah [return to God, repentance], and it is a messianic one," writes Kook. In other words, the traditional religious categories of holiness, redemption, and repentance have now assumed concrete form in the Zionist endeavor itself. They are given living, dynamic expression as part of the process of the return to Zion and the Jewish national revival. This is indeed "the true
redemption". [...] Kook went so far as to say. "The State of Israel is a divine entity, our holy
and exalted state!"

 

REBATET Lucien

Les Décombres

Le livre le plus fameux de tous ceux qui furent publiés pendant la Seconde Guerre mondiale. Jamais réédité intégralement. Pour la première fois sur le Net !!! Texte intégral ! pdf - 407 p. Une affaire en or.

Lucien Rebatet constitue un cas à part dans l'histoire intellectuelle de la France du vingtième siècle. Auteur de Les Deux étendards, un immense roman que nombre de critiques et d'écrivains ont salué comme un chef-d'oeuvre, des Décombres, le best-seller de l'Occupation, qui se situe dans la lignée des oeuvres d'Agrippa d'Aubigné et de Léon Bloy et qui est considéré comme un des meilleurs documents sur la France des années trente et de Vichy, et d'Une histoire de la musique, qui s'est immédiatement imposée comme un ouvrage de référence sur le sujet, il a également été un grand critique d'art, un pionnier et un géant de la critique de cinéma et un journaliste politique influent. En dépit de ces accomplissements, Rebatet est pratiquement inconnu du grand public. C'est qu'il paie les graves erreurs qu'il a commises et qui lui ont valu d'être condamné à mort. " Collaborateur, et de l'espèce la plus frénétique ", selon ses propres termes, il s'est signalé par la virulence de son antisémitisme et a préconisé une alliance totale entre la France et l'Allemagne nazie. Toutefois, ce côté monstrueux de la personnalité de Rebatet rend l'homme et son oeuvre encore plus intrigants et soulève toutes sortes de questions. Le fait que l'intolérance, la haine, le fanatisme et la furie meurtrière puissent se conjuguer, chez le même homme, avec une intelligence, un talent, une culture et une sensibilité hors du commun, constitue un mystère ou du moins un paradoxe passionnant et ne peut qu'accroître l'intérêt d'une étude sur sa personne et sa production.

Lucien Rebatet é mais um dos escritores malditos do país de Molière. Polemista em diversos jornais, o seu panfleto "Les Décombres", best seller da Ocupação, manchou-lhe a reputação entre os bem pensantes, dado o apoio mais ou menos explícito às políticas hitlerianas, que este vosso servidor, já agora, não pode deixar de condenar.
Mas, tal como Céline, o génio das letras que era Rebatet não merecia ser ofuscado pelos seus escritos políticos. A sua criatividade e os recursos da sua escrita são absolutamente notáveis, creio não exagerar ao considerá-lo um dos maiores homens de letras do séc. XX

Rebatet che nelle prime righe dei "Decombres" presentandosi come un "rivoluzionario che ha cercato la rivoluzione, un militarista che ha cercato l'esercito e che non ha trovato ne l'uno ne l'altro" afferma che "la prima condizione di assoluta sincerità è che l'autore parli sovente di lui". (Giancarlo Rognoni)

Les tribus du cinéma et du théâtre ("Les juifs en France, IV)
Nouvelles éditions françaises, 1941, 68p., 2,7M, digitalisé par Lenculus, 2007.

La chose se passa en Amérique aux alentours de 1900. Il y avait dans les ghettos de New-York et de Chicago quelques petits Juifs du nom de Marcus Loew, Adolphe Zukor, William Fox, Cari Laemmle, nomades débarqués d'autres ghettos obscurs de l'Europe orientale ou des impasses les plus sordides de Withechapel. Ils étaient tous fripiers, brocanteurs ou revendeurs de fourrures maquillées, plus ou moins receleurs ou carambouilleurs. Ces faméliques vagabonds étaient prêts à n'importe quoi. Ils n'avaient rien à perdre, ni réputation ni fortune. Ils tenaient l'Amérique pour la terre de tous les miracles. Avec les bénéfices de quelques petites filouteries et quelques centaines de dollars d'emprunt, ils se jetèrent frénétiquement sur la nouvelle découverte.
On a beaucoup parlé de leur hardiesse. Le mot d'astuce conviendrait mieux. Les Lumière, Edison considéraient au plus leur admirable invention comme une curiosité scientifique, intéressante sans doute pour les laboratoires, mais dont le succès de spectacle serait bien vite épuisé. Edison, il est vrai, devait revenir de son erreur et défendre ses prérogatives avec une âpreté au gain fort remarquable. Mais les brocanteurs juifs étaient déjà solidement installés dans la place, plusieurs fois millionnaires et maîtres des premiers « circuits » de salles obscures. Une vingtaine d'années plus tard, au lendemain de la grande guerre, le cinéma est devenu une des
premières industries du monde. L'Amérique y tient la tête de très loin. Les petits Juifs, aux machinations toujours un peu irrégulières, ont pris le chemin du Far-West pour fuir les hommes de loi. Le plus marmiteux d'entre eux s'est fixé dans un misérable village de Californie dont l'univers entier connaît maintenant le nom : Hollywood.

Avec Pierre-Antoine COUSTEAU

Dialogue de « vaincus »
Paris, Berg, 1999 <pdf> Editions du Pilon, janvier 2007, 238 p. 1,5 M
Présentation de Robert Belot

C'est l'inénarrable dialogue de deux fortes têtes de l'extrême-droite française de l'avant-guerre, très engagés dans la collaboration. Ce sont, sans les calomnier, deux "fascistes" mais qui, irrésistiblement, sont des subversifs et des contestataires. Ils ont échappé à la peine de mort, de justesse, et sont assez contents d'être vivants, même à Clairvaux. Ils savent bien qu'ils vont finir par en sortir. Ces deux guignols sont extrêmement marrants. En plus, ce sont de formidables écrivains. Depuis, les choses se sont beaucoup dégradées. A notre époque on n'a plus que des nullosses-craignosses, genre BHV, Où-est-le-bec ? ou (Bonnet de) Soral. Ils n'iront même pas en taule. Ils ne font marrer personne. Ils sont cons comme des ânes. Triste époque.


REYNOUARD
Vincent et al.

Le Massacre d'Oradour. Un demi-siècle de mise en scène
(pdf - 2 M)

Affaire Reynouard. Cour administrative d'appel de Paris, 22 janvier 2002, Reynouard, n°98PA04225

Considérant qu'aux termes de l'article 14 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, dans sa rédaction issue de l'article 1er du décret du 6 mai 1939 : « La circulation, la distribution ou la mise en vente en France des journaux ou écrits, périodiques ou non, rédigés en langue étrangère peut être interdite par décision du ministre de l'intérieur. Cette interdiction peut également être prononcée à l'en- contre des journaux et écrits de provenance étrangère rédigés en langue française, imprimés à l'étranger ou en France » ;

Considérant que le ministre de l'intérieur s'est fondé sur ces dispositions pour interdire, par l'arrêté attaqué du 2 septembre 1997. la circulation, la distribution et la mise en vente sur l'ensemble du territoire de l'ouvrage d'un collectif de chercheurs animé par M. Reynouard, intitulé « Le massacre d'Oradour. Un demi-siècle de mise en scène », au motif que la mise en circulation en France dudit ouvrage, publié à l'étranger et d'inspiration étrangère, faisait courir un risque de trouble à l'ordre public ;

Sans qu'il soit besoin d'examiner les autres moyens de la requête.
Considérant qu'aux termes de l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamen tales :
« 1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de soumettre les entreprises de radiodif- fusion, de cinéma ou de télévision a un régime d'autorisations.
2. L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et l'impartialité d'un pouvoir judiciaire » ;

Considérant que le régime d'interdiction administrative institué en 1939 et inséré à l'article 14 précité de la loi du 29 juillet 1881 attribue compétence au ministre de l'intérieur pour interdire, par dérogation au droit commun et de manière générale et absolue sur l'ensemble du territoire français, la circulation, la distribution ou la mise en vente de toutes publications en langue étrangère ou de provenance étrangère ;
que les motifs pour lesquels de telles publications peuvent être interdites ne sont pas précisés ;
que si la situation très particulière régnant en 1939 pouvait justifier un contrôle renforcé desdites publications, un régime à ce point dérogatoire, discriminatoire et contraire à la liberté d'expression ne présente plus, dans les circonstances actuelles, le caractère d'une mesure nécessaire dans une société démocratique au sens de l'alinéa 2 de l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales ;
qu'ainsi les dispositions précitées de l'article 14 de la loi du 29 juillet 1881 ne sont pas compatibles avec les stipulations dudit article 10 ;
qu'il s'ensuit que l'arrêté attaqué du ministre de l'intérieur du 2 septembre 1997, qui a été pris sur le fondement de ces dispositions, est dépourvu de base légale ;
que M. Reynouard et la Fondation européenne pour le libre examen historique sont, dès lors, fondés à soutenir que c'est à tort que, par le jugement attaqué, le Tribunal administratif de Paris a rejeté leur demande tendant à l'annulation dudit arrêté.

Vincent Reynouard is a French revisionist who disputes the official version of the massacre at Oradour-sur-Glane. On 9 June 2004, his previous conviction on a charge of "approval of a war crime" was upheld on appeal and Reynouard was sentenced to two years in prison with 18 months of that time on probation, plus a 3,000 euro fine. The court also upheld the confiscation of his research papers which had been seized in May 2001.

Essentially, Reynouard's crime was that he claimed that survivors of the Oradour massacre lied about the tragedy, and that the women and children were killed by an explosion in the church which was not set off by the Waffen-SS soldiers who were in the village that day. Contrary to Reynouard's revisionist claims, the women and children were burned alive by a fire that was set in the church by the Waffen-SS soldiers, according to the official story.

Das Resultat seiner Aktivitäten war eine Publikation zu dem Massaker von Oradour, bei dem am 10. Juni 1944 fast alle der 647 Einwohner des Ortes durch die SS-Division "Das Reich" auf grausamste Weise mit Maschinengewehrfeuer, Granaten und durch das vollständige Niederbrennen der Ortschaft getötet worden waren. Die Veröffentlichung erschien 1997 bei Vrij Historisch Onderzoek (VHO) in Berchem, Belgien, unter dem Titel "Le Massacre d'Oradour, Un demi siècle de mise en scène". Schon kurz nach Erscheinen kam es zur Indizierung durch das französische Innenministerium. Die deutsche Übersetzung erschien in dem einschlägigen Druffel-Verlag in Berg am Starnberger See.
Vincent Reynouard: Die Wahrheit über Oradour, Druffel-Verlag 1999.

RÉVISIONNISME

LE RAGIONI DEL REVISIONISMO STORICO
CONTRO LA MENZOGNA OLOCAUSTICA

Holywar, 50 p. <pdf>

LE CAMERE A GAS
Per quello che concerne le camere a gas, cominceremo il nostro discorso esaminando il tipo di gas. Si tratta dello Zyklon-B, a base di acido cianidrico. L'acido cianidrico è stato utilizzato già da prima della Prima Guerra Mondiale per combattere topi e insetti dannosi. E' quindi utilizzato abitualmente per impedire la diffusione di epidemie di tifo e peste su battelli ed edifici. E' classificato, secondo le normative CEE, come sostanza tossica e infiammabile. L'inalazione di forti quantità è letale in brevissimo tempo. Se viene inalato in piccole quantità causa mal di testa, vertigini, nausea e vomito.

ROQUES Henri

Les Confessions de Kurt Gerstein, étude comparative des différentes versions
(Thèse soutenue à Nantes le 15 juin 1985) (pdf - 1 M)

Deutsch: Die "Geständnisse" des Kurt Gerstein (pdf - 600 K)

Der Franzose Henri Roques schrieb im Jahre 1986 eine Doktorarbeit über die Geständnisse des Kurt Gerstein. Diese sogenannten "Gersteinprotokolle" dienten und dienen bis zum heutigen Tag als Grundlage der Behauptung der Vergasung von Menschen im Dritten Reich. Daß Gerstein in alliierter Haft, nach dem Ablegen seiner "Geständnisse", wie andere Zeugen dieser Art auch, eines plötzlichen Todes verstarb, wundert den Eingeweihten nicht. Seine Frau wurde erst ein Jahr nach seinem Verscheiden mit der Todesnachricht konfrontiert. Henri Roques fand nun heraus, daß es insgesamt sechs verschiedene Versionen des Geständnisses gibt! Er bezeichnet die einzelnen Versionen fortlaufend mit T1, T2, T3, T4, T5 und T6. Die einzelnen "Geständnisse" weichen voneinander ab, sind in den verschiedenen Sprachen der Siegermächte abgefaßt. Und auf verschiedenen Schreibmaschinen. Dabei wird ein Mittelwert von 27 Millionen vergasten Juden angegeben, die (jeweils 30 Juden pro Quadratmeter) in Gaskammern exekutiert worden sein wollen. Für die Version T3 gewannen die Fälscher dadurch Zeit, diese von den ärgsten Schamlosigkeiten zu säubern, daß sie dieselbe erst ein Jahr nach Gersteins Ableben in ihren Archiven fanden. Die mit "sehr gut" bewertete Doktorarbeit wurde nach Ruchbarwerdung ihrer Erkenntnisse durch einen Piratenstreich des Präsidenten der Universität Nantes, Paul Malvy, für ungültig erklärt. (G. Honsik)

English: The 'Confessions" of Kurt Gerstein

RUDOLF Germar

Commenter cet article

dissertation samples 02/09/2009 11:53

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!

Increase Penis Size 21/08/2009 05:14

More & more people know that blog are good for every one where we get lots of information any topics !!!